En 1988, j'ai écris :

"Né du peuple pour le peuple, ce lieu se confond avec l'histoire de Paris. Discret, mais toujours présent, il a su s'adapter. Démoli, reconstruit, rasé, amputé, il conserve par son côté "rétro" un attrait particulier. Le carreau du temple traverse les siècles en entretenant ses traditions. On oublie facilement qu'il est l'ancêtre de nos galeries marchandes modernes !
Caché au fond d'une rue, comme ces vieux artisans au fond des cours, il pointe, les jours d'été, son ombre paisible sur le coin de son quartier, prouvant à ceux qui en doutent, que Paris reste un village...
Le syndicat des marchands décide alors, comme pour lui rendre hommage, de lui donner une fête, pour lui prouver si nécessaire, que ses amis l'aiment et le respectent.
C'est ainsi que nait : La 1ère Foire du carreau du temple.
"


 
Affiche foire du carreau du temple
 


Je reviendrais sur cet épisode mais il faut d'abord expliquer, décrire ce qu'était la vie du carreau du temple à cette époque.



Chapitre suivant : Devenir marchand au carreau dans les années 80  

< < < < < Précédent                                       Suivant > > > > >



 
Créé avec Créer un site
Créer un site